• MICHEL DELPECH - Les Divorcés (1973) Chansons françaises (Rubrique)

    MICHEL DELPECH - Les Divorcés (1973) Chansons françaises (Rubrique)

    Jean Michel Bertrand Delpech, dit MICHEL DELPECH, né le 26 janvier 1946 à Courbevoie et mort le 2 janvier 2016 à Puteaux, est un auteur-compositeur-interprète français. Ses titres (Chez Laurette, Wight Is Wight, Pour un flirt, Que Marianne était jolie, Le Chasseur, Les Divorcés, Quand j'étais chanteur et Le Loir-et-Cher), après avoir marqué les années 1960 et 1970, font partie du patrimoine de la chanson populaire française. dans sa célèbre chanson Les Divorcés, il évoque une séparation paisible, son propre divorce d'avec la mère de ses deux enfants, Garance et Barthélémy, se révèle très conflictuel et douloureux. Chantal Simon se suicide quelque temps après. C'est la mère du chanteur, Christiane Josselin, qui élèvera les enfants. Malgré ses succès musicaux, le chanteur, anéanti par l'échec de son mariage, connaît une grande période de doute et même de dépression. Il coupe ses cheveux, se laisse pousser la moustache et abandonne ses pantalons à pattes d'éléphant. Il s'adonne aux plaisirs artificiels de l'alcool et de la drogue, consulte des psychiatres, des marabouts et des voyantes et se cherche du côté de l'ésotérisme (spiritisme, hindouisme, philosophie chinoise), fait des cures de sommeil et des retraites monacales20. On parle à l'époque de tentatives de suicide, dont il démentira la rumeur en 1993 dans une biographie qui raconte cette traversée du désert en détail, L'homme qui avait bâti sa maison sur le sable15. Il y décrit ce qu'il appelle « les temps dissolus de [sa] vie » : « Je vivais sans aucune morale, sans aucune éthique, sans retenue, je n'avais de comptes à rendre à personne parce que j'étais le roi tout-puissant de ma propre vie, et je ne me privais de rien [...] ma vie était vaine, vide ». Michel Delpech met en avant une quête spirituelle mal orientée, basée sur la lecture des Chemins de la sagesse d'Arnaud Desjardins, vulgarisateur en France de la pensée hindoue, comme le déclic qui fait basculer son existence, sur le fond d'un mal-être plus profond.

     

    « KOBAYASHI, Kaori - Sunshine, Jazz (Rubrique)KOOL & THE GANG - Cherish (1985) Pop (Rubrique) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :